“Pour nous, D-Teach est leur cordon ombilical avec la Flandre”

Jack (16 ans) et Casper (14 ans) sont étudiants chez D-Teach depuis des années. Les frères vivent toujours à Mumbai, mais vont bientôt déménager à Vienne. Leur maman Katya a raconté leur histoire à VIW (Vlamingen in de Wereld – Les Flamands dans le Monde). A quoi ressemble leur vie d’expatrié belge? Comment choisissent-ils une nouvelle école pour leurs enfants lorsqu’ils changent d’emploi? Comment gardent-ils le lien avec la Flandre et la Belgique? Et la langue néerlandaise? Katya raconte une histoire que beaucoup de nos parents reconnaissent. Elle voit Jack et Casper grandir dans un monde multiculturel. Nous avons lu leur histoire avec beaucoup de fierté et nous les remercions pour les jolis mots.

“Jack et Casper ont grandi presque entièrement à l’étranger et ont seulement “logé” en Belgique pendant un certain temps. “A la maison, nous parlions systématiquement le néerlandais. Le soir, Jurgen lisait aux enfants, surtout des livres classiques de la jeunesse flamande et néerlandaise. Il est important d’avoir un tel point de repère. Cela permet aux jeunes enfants de développer le sens de la langue néerlandaise. On utilise également un vocabulaire différent de celui des conversations habituelles”. Pour les jeunes enfants, cela suffit à préserver leur langue maternelle, mais dès qu’ils vont à l’école, la langue scolaire prend très vite le relais. Les enfants sont flexibles et apprennent rapidement. Proportionnellement, l’attention portée à la langue maternelle diminue. Si on ne leur apprend pas régulièrement le néerlandais, cette langue est repoussée à l’arrière-plan”.

“Pour nous, D-Teach est leur cordon ombilical avec la Flandre, avec la culture flamande, avec l’accent flamand avec lequel ils parlent. Ils ont aussi toujours envie de parler le néerlandais. Nos garçons ont considéré le néerlandais comme leur nounours qu’ils emmenaient d’un endroit à l’autre”. L’interaction est le mot clé. Grâce à la technologie virtuelle, les distances physiques entre la Belgique et le reste du monde sont réduites et les enseignants et les élèves sont ‘réunis’ tout en étant chez eux”.

Lis l’article complet sur le site des Flamands dans le Monde. (néerlandais)

Nous tenons à remercier Jack, Casper, la maman Katya et le papa Jurgen pour ce bel article, et leur souhaitons beaucoup de courage pour leur déménagement à Vienne.
Nous remercions également Flamands dans le Monde et Koen Van der Schaeghe pour avoir rendu cet article possible. Merci beaucoup !



Des questions?

Cours d’essai?

Newsletter